L’association professionnelle des attractions touristiques en Wallonie et à Bruxelles

le site Web réservé au secteur des Attractions touristiques en Wallonie et à Bruxelles

29.10.2020

arrêté ministériel fédéral de fermeture des lieux culturels, récréatifs et événementiels

L’arrêté du 28.10.2020 publié vers 20h indique en son article 8, alinéa 1er que « Les établissements ou les parties des établissements relevant des secteurs culturel, festif, sportif, récréatif et événementiel sont fermés pour le public ». Sont clairement cités dans cet article 8 notamment dans ce 1er alinéa :

« 5° les parcs d’attraction;

6° les plaines de jeux intérieures;

9° les piscines; »

 

Un 2ème alinéa précise ce qui peut rester ouvert :

« 1° les aires de jeux extérieures;

2° les espaces extérieurs des zoos et des parcs animaliers, des parcs naturels et des musées en plein air, en ce compris l’entrée, la sortie, les facilités sanitaires et les locaux de premiers soins et de secours;

7° les lieux culturels, mais uniquement pour :

• l’accueil des groupes d’enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis, dans le cadre des activités scolaires et extrascolaires de l’enseignement obligatoire;

• l’accueil des stages et activités organisés pour les enfants jusqu’à l’âge de 12 ans accomplis;

• les membres du personnel dans le cadre de leurs activités professionnelles; »

 

Cet arrêté doit s’interpréter selon nous de la façon suivante :

  les attractions touristiques dont l’activité se déroule majoritairement à l’intérieur doivent fermer, sont donc concernées : les musées, les grottes, les centres d’interprétation, les châteaux dont la visite se déroule uniquement à l’intérieur,… sauf pour l’accueil des publics repris ci-avant au 7° ;

  les attractions touristiques dont l’activité s’effectue majoritairement en extérieur peuvent rester ouvertes (en ce compris les espaces d’accueil, de sortie, les sanitaires et les espaces de secours), sont donc visés : les parcs animaliers, les parcs naturels et les jardins (les parcours extérieurs uniquement), les parcours extérieurs des châteaux, des abbayes, des musées ou centres d’interprétation de plein air,…

  toujours selon nous, les parcs aventure, les draisines, les bateaux électriques et les kayaks peuvent aussi rester ouvert. Pour ces 3 derniers cela doit se faire le respect absolu de la bulle sociale.

 

Nous vous joignons en annexe une liste des attractions qui peuvent selon nous rester ouvertes à ce jour.

 

Par ailleurs, les attractions touristiques qui restent ouvertes doivent respecter les règles minimales suivantes :

« 1° l’exploitant ou l’organisateur informe les visiteurs et les membres du personnel en temps utile des mesures de prévention en vigueur et dispensent une formation appropriée aux membres du personnel;

2° une distance de 1,5 mètre est garantie entre chaque personne;

3° des masques et d’autres moyens de protection personnelle sont en tout temps fortement recommandés dans l’établissement, et y sont utilisés si les règles de distanciation sociale ne peuvent pas être respectées en raison de la nature de l’activité exercée;

4° l’activité doit être organisée de manière à éviter les rassemblements;

5° l’exploitant ou l’organisateur met à disposition du personnel et des clients les produits nécessaires à l’hygiène des mains;

6° l’exploitant ou l’organisateur prend les mesures d’hygiène nécessaire pour désinfecter régulièrement l’établissement et le matériel utilisé;

7° l’exploitant ou l’organisateur assure une bonne aération. »

 

Les mesures sont d’application à partir de ce jour jusqu’au 19.11.2020 inclus.

De nouvelles mesures pourraient encore être prises demain suite au Comité de Concertation prévu dans le journée.

Dès que nous aurons connaissance de ces nouvelles mesures, nous vous en informerons.

Nous vous demanderons en retour de nous informer du maintien de votre ouverture ou pas, cela afin de mettre à jour notre site 365.be, de noter web-app 365.be  ainsi que le site de notre partenaire Wallonie Belgique Tourisme.

 

23.10.2020_bis

nouvelles mesures complémentaires wallonie

Une conférence de presse du Gouvernement wallon vient de se terminer à l’instant.

 

Des mesures complémentaires à celles du fédérales ont été prises dès demain et concernent notre secteur.

 

Tout d’abord, il y a la mise en place d’un couvre-feu de 22h à 6h du matin samedi 24 octobre.

Cela implique que si vous proposez des visites spéciales en soirée, vous devez laisser le temps nécessaire à vos clients pour rentrer chez eux avant 22h au plus tard. Soyez bien attentifs à cela.

Si certains de vos travailleurs seraient amenés dans le cadre de leur prestation à se déplacer entre 22h et 6h, il serait utile de leur fournir une attestation.

 

Le télétravail est la règle dans toutes les entreprises et associations pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête, dans la mesure où la continuité de la gestion de l’entreprise, de ses activités et de ses services le permet.  Si le télétravail à domicile n’est pas appliqué, les entreprises et associations doivent prendre des mesures pour garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque travailleur. Le Ministre fédéral de l’Emploi a indiqué que des contrôles renforcés allaient être organisés prochainement.

 

Pour Bruxelles, des mesures spécifiques seront prises demain par le Gouvernement bruxellois en concertation avec les 19 bourgmestres des communes. Si des mesures différentes étaient prises nous vous en tiendrons informés.

 

Comme celles annoncées ce matin par le Fédéral, qui ont pris cours ce jour à 18h, ces mesures sont d’application jusqu’au 19 novembre inclus.

 

23.10.2020

nouvelles mesures - fermeture des parcs d'attractions

Vous avez été nombreux à suivre la conférence de presse ce matin afin de savoir ce qu’il adviendrait de notre secteur d’activités.

Sachant qu’à cette heure l’arrêté ministériel n’est toujours pas publié, nous tenons à vous communiquer les informations dont nous disposons.

 

Seuls les parcs d’attractions sont concernés par une fermeture à partir de ce jour, ce que nous regrettons.

Tous nos membres ont pourtant démontré depuis plusieurs mois leur capacité à adopter des protocoles rigoureux pour assurer la sécurité et la santé de leurs visiteurs.

 

Le reste de notre secteur peut continuer d’exercer ses activités avec deux restrictions concernant les parcs animaliers :

• les espaces intérieurs sont fermés au public ;

• il est interdit de vendre ou de consommer des boissons et de la nourriture.

 

Chaque attraction touristique doit déterminer le nombre maximum de visiteurs qu’elle est en mesure d’accueillir simultanément dans les conditions de respect, à tout moment et en tout lieu, de la distanciation sociale. Les attractions doivent établir ce nombre sur la base d’une personne par 10m². Vous devrez donc déterminer un quota de visiteurs par plage horaire et un quota de visiteurs par jour.

 

Pour les visites guidées (intérieures et extérieures), vos groupes ne peuvent dépasser la jauge de 40 personnes, à la condition que vos salles/lieux permettent de regrouper ce nombre de visiteurs dans le respect de la distance sociale d’1,50m entre les personnes/bulles sociales. Si dans le parcours de votre visite, une pièce ou un lieu dans lequel les visiteurs sont statiques n’a qu’une capacité de 25 personnes par exemple, votre jauge pour la visite guidée devra donc être de 25 personnes maximum.

 

Par ailleurs, nous vous recommandons de rendre le port du masque obligatoire pour vos visiteurs dès l’âge de 12 ans, et ce dès la sortie de leur véhicule.

Cette recommandation vise à avoir une communication cohérente et plus simple pour le public dans nos attractions touristiques.

 

19.10.2020

mesures globales suite au comité de concertation du 16.10.2020

L’arrêté ministériel du 18.10.2020 prévoit une série de mesures qui vont concerner votre attraction touristique tant pour votre personnel que pour vos visiteurs.

Nous reprenons ci-dessous les mesures qui changent à dater de ce jour pour lesquelles il n’y a pas de question d’interprétation.

Certains articles nécessitent des éclaircissements que nous avons demandé ou qui seront précisés lors de la mise à jour de la FAQ.

 

MESURES CONCERNANT LE PERSONNEL DE VOTRE ATTRACTION TOURISTIQUE

 

Le télétravail

Le télétravail à domicile est la règle dans tous les entreprises, associations et services pour tous les membres du personnel dont la fonction s’y prête, dans la mesure où la continuité de la gestion de l’entreprise, de ses activités et de services le permet.

 

Tous les commerces, entreprises et services peuvent également planifier des moments de retour bien organisé et dans le respect des règles sanitaires.

 

Si le télétravail à domicile n’est pas appliqué, les entreprises, associations et services prennent les mesures visées au paragraphe 2 pour garantir le respect maximal des règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d’une distance de 1,5 mètre entre chaque personne.

 

Déplacements dans le cadre du couvre-feu

Il est interdit de se trouver sur la voie publique et dans l’espace public entre 00h00 et 5h00 du matin, sauf en cas de déplacements essentiels qui ne peuvent être reportés, tels que notamment effectuer les déplacements professionnels, en ce compris le trajet domicile-lieu de travail.

Sauf raison médicale urgente, le motif de la présence ou du déplacement sur la voie publique ou dans l’espace public est justifié à première demande des services de police.

Si certains de vos travailleurs sont amenés dans le cadre de leur prestation à se déplacer dans cet intervalle, il serait utile de leur prévoir une attestation.

 

MESURES CONCERNANT L’ACCESSIBILITÉ AU PUBLIC DE VOTRE ATTRACTION

 

Fermeture des établissements HORECA

Évidemment la mesure la plus importante de cet arrêté concerne la fermeture des établissements relevant du secteur horeca et les autres établissements de restauration et débits de boissons qui sont fermés, sauf pour proposer des repas à emporter et à livrer et des boissons non-alcoolisées à emporter jusqu’à 22 heures au plus tard.

 

Fermeture des salles de réception

Les entreprises ou les parties des entreprises suivantes restent fermées : les salles de réception et de fêtes.

Cela vous concerne donc si vous proposez ce type de salle pour des clients.

 

Piscines & centres de bien-être

L’exploitant ou son délégué des établissements suivants enregistre les données de contact, qui peuvent se limiter à un numéro de téléphone ou une adresse e-mail, d’un visiteur ou participant par ménage, à l’arrivée :

  • les centres de bien-être ;
  • les piscines.

Les visiteurs ou les participants qui le refusent se voient l’accès refusé à l’établissement à l’arrivée.

 

Les données visées au paragraphe précédent sont conservées dans le respect de la protection des données à caractère personnel, pendant 14 jours calendrier afin de faciliter toute recherche de contact ultérieure. Ces données de contact ne peuvent être utilisées à d’autres fins que la lutte contre la COVID–19. Elles sont détruites après 14 jours calendrier.

 

Interdiction des marchés de Noël et des villages d’hiver

Les autorités communales compétentes peuvent autoriser des petites fêtes foraines et des marchés, à l’exception des marchés annuels, des brocantes, des marchés aux puces, des marchés de Noël et des villages d’hiver.

 

Port du masque

Toute personne à partir de l’âge de 12 ans est obligée de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu dans les lieux suivants :

  • les magasins;
  • les cinémas ;
  • les salles de spectacle, de concert ou de conférence ;
  • les musées ;
  • les bibliothèques ;
  • les foires commerciales, en ce compris les salons ;
  • …tout lieu privé ou public à forte fréquentation, déterminés par les autorités locales compétentes et délimités par un affichage précisant les horaires auxquels l’obligation s’applique.

 

Enfin, sachez que les protocoles actuels restent tous d’application jusqu’au 23.10.2020.

Dès que nous aurons des informations concernant d’éventuelles modifications de ces protocoles, nous vous les communiquerons.

 

Les mesures prescrites par cet arrêté sont d’application jusqu’au 19 novembre 2020 inclus.

 

09.10.2020

mesures liées à l'horeca, aux activités extra-muros dans l'enseignement secondaire & les voyages en belgique au départ de la france

Suite à la réunion du Comité de Concertation de ce 6 octobre annonçant de nouvelles mesures, l’arrêté ministériel d’exécution a été publié ce 08.10. Nous aurions voulu étayer cette newsletter avec des éléments de la FAQ Coronavirus mais cette dernière n’a pas encore été mise à jour. Nous avons mis en évidence les points qui peuvent concerner notre secteur d’activités dans l’arrêté.

Ces nouvelles mesures sont d’application jusqu’au 08.11.

 

Pour les attractions qui disposent d’une cafétéria, il y a lieu de la considérer comme un bar. Ne peuvent s’asseoir que 4 personnes par table et le service à table est obligatoire. Il peut être dérogé à ce maximum si toutes les personnes habitent sous le même toit. Les commandes et le service au bar ne sont autorisés que dans les établissements tenus par une seule personne, toujours dans le respect d’une distance de 1,5 m par rapport aux clients et entre ceux‐ci. Pour les restaurants, rien ne change.

 

En ce qui concerne les protocoles généraux concernant l’exploitation de votre attraction touristique, ils restent donc bien d’application puisque aucun changement n’est repris dans cet arrêté. Notamment pour les visites guidées qui restent possible jusqu’à 50 personnes.

 

Pour les visites qui seraient effectuées par les écoles secondaires, la Ministre LINARD a précisé dans un communiqué de presse le 23.09 que les activités extra‐muros seraient à nouveau possible en code jaune. Une circulaire doit encore être envoyée aux écoles à ce sujet. Dès que nous pourrons nous la procurer nous vous confirmerons l’information.

 

Enfin, vous trouverez via ce lien une information concernant les voyages vers la Belgique à partir de la France. Il s’agit d’une information émanant des services diplomatiques français actualisée ce 07.10. Ici également nous avons mis en évidence les points d’attention pour notre secteur.

 

28.08.2020

mesures liées au chômage coronavirus

Bonne nouvelle! Dans un arrêté royal qui prendra ses effets au 1er septembre, la Ministre MUYLLE a enfin déterminé les secteurs entrant en ligne de compte pour bénéficier du chômage économique lié au Coronavirus jusqu’au 31.12.2020.

Pour les attractions touristiques et musées, il s’agit des commissions paritaires suivantes :

• CP 139 - Commission paritaire de la batellerie (limité à la navigation de plaisance à des fins touristiques) ;

• CP 302 - Commission paritaire de l'industrie hôtelière ;

• CP 329 - Commission paritaire pour le secteur socio-culturel ;

• CP 333 - Commission paritaire pour les attractions touristiques.

 

21.08.2020

Activités extra-scolaires & jauge des événements

Suite au CNS de ce 20 août 2020, deux décisions prises concernent notre secteur d’activités.

La première concerne  la rentrée scolaire en code jaune qui aura comme conséquence la suspension de certaines activités extrascolaires dans l’enseignement secondaire.

Les circulaires de la Fédération Wallonie Bruxelles ou de Flandre suspendent également jusqu’à nouvel ordre les d’activités extra-muros dont les  excursions d’un jour.

Les niveaux maternel et primaire ne sont pas concernés à ce stade. Ils peuvent donc prévoir des visites dans nos attractions et musées.

Nous avons alerté la Ministre wallonne du Tourisme des conséquences qu’aura cette décision pour le secteur afin qu’elle relaye notre préoccupation auprès de la Ministre de l’Enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles.

Un courrier à la signature de notre association est également parti à l’attention de la Ministre de l’Enseignement afin de lui demander d’assouplir sa position en autorisant les excursions scolaires à caractère pédagogique.

La deuxième décision concerne la jauge pour les événements organisés en intérieur qui passe de 100 à 200 et en extérieur de 200 à 400 personnes.

 

31.07.2020

mesures liées au chômage coronavirus

Nous avons reçu ce jour du secrétariat social d’Attractions & Tourisme une note de synthèse concernant les mesures de chômage coronavirus suite à un arrêté royal du 17 juillet.

Il nous semble utile de vous transmettre cette note, même s’il est probable que vous ayez reçu cette information par votre propre secrétariat social.

Les mesures de chômage liées au coronavirus seront uniquement accessibles à partir du 1er septembre pour :

  1. les employeurs des secteurs particulièrement touchés par la crise du Coronavirus, sur base d’une liste qui est encore à déterminer par la Ministre de l’Emploi, Nathalie MUYLLE;
  2. ou les employeurs qui ont déclaré au moins 20% de chômage temporaire pour raisons économiques et coronavirus à l’ONSS au cours du 2ème trimestre de 2020.

La note en annexe explique et détaille les conditions reprises dans l’arrêté.

Si vous le souhaitez, vous trouverez plus de détails sur ces mesures dans la FAQ mise à jour par l’ONEM ce 29.07.

Elle est accessible depuis ce lien.

 

29.07.2020

Arrêté ministériel nouvelles mesures horeca & gestionnaires de piscines/centres de bien être

Suite au Conseil National de Sécurité du 27.07 de nouvelles décisions ont été prises. L’arrêté ministériel du 28.07 précisant les nouvelles mesures est repris en annexe.

 

Vous trouverez via le lien ci-dessous les précisions utiles pour l’Horeca qui sont également à suivre dans vos attractions.

https://economie.fgov.be/fr/themes/entreprises/coronavirus/activites-economiques/coronavirus-conseils-pour-la

 

Pour les gestionnaires de piscines et de centres de bien-être, il y aura lieu d’enregistrer, à l’arrivée, comme dans l’HORECA les coordonnées d’un visiteur ou d’un membre du ménage ou d’un petit groupe. Elles peuvent se limiter à un numéro de téléphone ou une adresse e-mail. Les données doivent être conservées pendant 14 jours calendrier afin de faciliter toute recherche de contact ultérieure et ne peuvent être utilisées à d’autres fins que la lutte contre la COVID-19. Elles doivent être détruites après 14 jours calendrier et les visiteurs ou les participants doivent expressément donner leur accord. Les visiteurs ou les participants qui le refusent se voient l’accès refusé à l’établissement à l’arrivée.

 

Le champ d’application du port du masque a été agrandi comme nous vous le confirmions dans notre mail du 17 juillet dernier. Au niveau du port ce dernier, il peut être également étendu dans certaines rues, avenues ou places proches de votre attraction touristique. Il se pourrait même que le port du masque soit exigé par votre commune. Nous vous recommandons de vous informer auprès de votre commune ou de votre zone de police pour connaître les mesures prises et en informer vos clients sur place mais aussi de les relayer sur votre site web.

 

En ce qui concerne le visites guidées, rien n’est indiqué quant à une éventuelle modification du plafond de 50 personnes. Nous considérons donc qu’il est maintenu. Vos visiteurs doivent obligatoirement porter le masque pour les visites en intérieur. Nous recommandons de rendre le port du masque obligatoire pour les visites en extérieur ou le visites mixtes (tant en intérieur qu’en extérieur). En effet, la distanciation de 1,5m pourrait être difficile à garantir à chaque instant et en tout lieu. Il est bien entendu que les enfants de <12ans ne sont pas obligés de porter le masque.

 

17.07.2020

Précisions sur le port du masque

Certains d’entre vous nous ont interpellé afin de savoir si la mesure concernant le port obligatoire du masque ne concernait que les musées ou si cela concernait l’ensemble des lieux « intérieurs » dans lesquels se trouve du public.

 

Nous avons interrogé dans ce cadre la ligne info-coronavirus et la réponse verbale que nous avons reçue (la confirmation écrite doit suivre) est que tous les lieux intérieurs accessibles au public sont concernés par ce port obligatoire du masque pour les personnes de plus de 12 ans. Cela signifie que les centres d’interprétation, les châteaux, les abbayes, les collégiales, les citadelles, les grottes ainsi que les plaines de jeux intérieures, les kartings, les laser game sont concernés par cette obligation pour leurs visiteurs de plus de 12 ans.

 

Il en va de même pour les bateaux de croisière touristiques, les trains et trams touristiques, les amphibus ainsi que tous les véhicules de transport des visiteurs.

 

Vous trouverez en annexe une affiche quadrilingue à apposer à l’entrée de votre attraction afin d’informer les visiteurs.

 

03.07.2020

Précisions sur le port du masque

Nous vous prions de trouver en pièce jointe l’arrêté qui précise les nouvelles mesures à dater du 01/07/2020.

 

Une bonne nouvelle  pour plusieurs d’entre vous que nous venons de découvrir dans la FAQ du site www.info-coronavirus.be  c’est que les visites guidées peuvent passer de 20 à 50 personnes. C’était attendu. Par contre, nous n'avons pas encore trouvé trace d’aucun nouveau protocole pour le secteur.

 

La « bible » pour notre secteur reste donc le « Guide des bonnes pratiques » élaboré par le CGT.

 

Pour certains d’entre vous, il peut aussi être intéressant de découvrir le protocole pour les évènements élaboré par le CERM (Covid Event Risk Model).

 

16.06.2020

Précisions sur les aides en région wallonne

Plusieurs d’entre-vous nous ont posé des questions au sujet des aides mises en place par la Région wallonne dans le cadre de la relance post Covid-19.

Voici donc ci-dessous certaines précisions.

 

  • À qui s’adresse ces aides ?

 

Ces aides sont réservées aux attractions touristiques autorisées par le CGT en date du 12.06, qu’elles soient des sociétés privées, des asbl ou des structures publiques. Vous devrez être encore autorisés au jour du paiement de l’aide. Vous pouvez introduire un dossier pour les deux types d’aides. Elles sont cumulables.

 

  • Précisions sur la date de reprise de l’activité

 

En ce qui concerne la date de reprise des activités, vous devez indiquer une des dates indiquée dans les arrêtés ministériels, à savoir le 18.05 pour les activités d’intérêt culturel ou naturel, le 08.06 pour toutes les autres attractions, à l’exception des parcs d’attractions, des plaines de jeux intérieures et des piscines dont la date est fixée au 01.07 pour ces attractions précitées.

IMPORTANT À SAVOIR ! Si vous avez une date d’ouverture différente d’une de ces trois dates charnières, vous devrez indiquer la date directement antérieure à votre ouverture réelle.

 

  • Précisions sur le calcul du nombre de visiteurs

 

En ce qui concerne le nombre d’entrées en 2019, il s’agit uniquement des entrées payantes. Les abonnements ne sont comptabilisés qu’une seule fois à la date de la vente en 2019.

ATTENTION ! Cette donnée doit être en parfaite cohérence avec les chiffres que vous avez communiqués à l’Observatoire wallon du Tourisme pour 2019.

 

  • Précisions sur les pièces justificatives

 

En ce qui concerne les pièces justificatives, le contrôle ne se fera QUE pour les frais relatifs à la mise en place des mesures sanitaires obligatoires et ce pour prouver que cette aide ne dépasse pas les frais réellement effectués et payés avant le 30.06.2020.  Vous devez garder toutes les pièces justificatives pendant 1 an, donc au minimum jusqu’au 30.06.2021.

 

  • Application de la règle « de minimis »

 

Enfin, vous devez savoir que ces deux aides sont soumises à la règle « de minimis ». Cela veut dire qu’elles seront additionnées et voire pro-ratisées avec d’autres aides soumises à la règle « de minimims » (Awex, subvention aux attractions touristiques,…) que vous auriez reçues au cours des exercices 2018, 2019 ainsi que de l’exercice en cours, afin de ne pas dépasser le plafond de 200.000 € pour les 3 années.

 

15.06.2020

aides en région wallonne

 

Comme précédemment annoncé le Gouvernement wallon, sur proposition de la Ministre Valérie DE BUE, a validé un programme de soutien aux opérateurs touristiques autorisés reconnus de 6,5 millions €.

Les démarches administratives pour obtenir ces aides sont simples et rapides. Les formulaires pour effectuer les demandes d’aide sont téléchargeables dès à présent sur le site https://relance.tourismewallonie.be/attractions-touristiques/. Pour notre secteur, deux aides sont accessibles et concernent :

  • les frais engagés pour l’entretien de leurs infrastructures durant la période de suspension des activités ;
  • les frais engagés pour la mise en place des mesures sanitaires obligatoires à la reprise des activités.

 

Les seules attractions touristiques autorisées à la date du 12 juin par le Commissariat général au Tourisme peuvent prétendre à l’accès à une ou plusieurs mesures de ce programme de soutien.

Un numéro vert, le 0800/32 560, est également activé ce jour (9h à 12h et 13h à 17h) pour répondre aux questions des opérateurs touristiques de Wallonie concernant ce plan d’accompagnement.

 

Pour votre parfaite information, seules les demandes introduites au plus tard le 30 juin 2020 seront recevables. L’accusé de réception du courrier électronique et de ses annexes vaudra certification et preuve de sa réception. Les paiements de ces aides seront établis entre le 1er août 2020 et le 30 septembre 2020.

 

Vous trouverez en annexe les détails liés aux aides possibles.

 

06.06.2020

Arrêté ministériel du 03.06.2020

L’arrêté ministériel suite au CNS du 3 juin dernier vient d’être publié. Vous trouverez ce dernier en annexe.

 

Nous avons souhaité vous le transmettre directement afin de vous permettre de déjà d’en prendre connaissance. Il est utile de rappeler le message de la Première Ministre, et les principes généraux qu’elle a édictés, les « fameuses » 6 règles d’or. Il a été également bien précisé que dorénavant ce qui n’est pas interdit est autorisé. L’arrêté précise les activités qui restent interdites et précise aussi le cadre de réouverture de certaines activités. En page 5 (article 1er) au 3ème § , il est précisé qu’il faudra se conformer. au protocole déterminé par le ministre compétent. En Wallonie, il faudra donc se référer au Guide de bonnes pratiques sanitaires à l’usage des opérateurs touristiques qui sera mis à jour par le CGT dans le courant de la semaine prochaine.

 

Pour ceux d’entre vous qui dispose d’un point Horeca au sein de leur attraction, vous trouverez également en annexe le Guide du SPF Economie pour un redémarrage sûr de l’horeca.

 

Enfin, pour le personnel de votre attraction, nous vous rappelons qu’il convient évidemment de respecter le Guide Générique pour lutter contre la propagation du Covid-19 au travail, édité par le SPF Emploi. Ce document vous a été transmis en date du 7 mai. Pour les attractions qui émargent à la CP 333, il faut aussi se référer au protocole sectoriel qui vous a déjà également été transmis en date du 25 mai. Les attractions qui sont en CP 329 peuvent aussi s’en inspirer.

 

Ces informations ne répondent certainement pas à toutes vos questions à ce stade, c’est pourquoi nous vous reviendrons ce lundi pour des informations complémentaires.

 

04.06.2020

lancement de la campagne de communication de la wallonie

Nous vous avons transmis le 29 mai, un mail vous présentant la nouvelle campagne touristique de relance en Wallonie. Un spot était prévu en diffusion dès le 10 juin mais suite aux annonces du Conseil National de Sécurité de ce 3 juin, le Comité de Pilotage de relance (composée de Wallonie Belgique Tourisme, du Commissariat Général au Tourisme et le Cabinet de la Ministre du Tourisme) a souhaité réagir et accélérer le lancement de cette campagne.

 

ENSEMBLE, NOTRE COMMUNICATION SERA PLUS FORTE !

Une version en 45 secondes (français) a été préparée pour diffusion sur les réseaux sociaux et a commencé à être diffusée sur les divers canaux de communication de Wallonie Belgique Tourisme à ce jour . Nous comptons aussi sur vous pour la partager le plus largement possible : https://www.facebook.com/watch/?v=270691670798736. La vidéo existe également sur YouTube, ce qui vous permet de l’intégrer sur votre site web si vous le souhaitez : https://www.youtube.com/watch?v=roB9_eI5fa8

 

Une version en 45 secondes (néerlandais) est en cours de finalisation tandis qu’un spot de 30 secondes sera prochainement diffusé en télévision. La campagne d’affichage sera lancée dans la foulée.

 

Nous comptons sur vous pour utiliser au maximum le matériel mis à votre disposition via l’outil en ligne, accessible via la page https://relance.tourismewallonie.be ou via la médiathèque de Wallonie Belgique Tourisme pour laquelle nous vous avons déjà expliqué le mode de fonctionnement.  En faisant de la sorte, vous pourrez en plus avoir accès à plusieurs milliers de photos qui enrichiront votre communication !

 

MISE À JOUR DU GUIDE DE BONNES PRATIQUES SANITAIRES À L’USAGE DES OPÉRATEURS TOURISTIQUES

Ce Guide édité par le Commissariat Général au Tourisme que nous vous avions transmis, sera mis à jour au début de la semaine prochaine suite aux décisions prises par le Conseil National de Sécurité. Dès qu’il sera disponible, nous vous le ferons parvenir.

 

29.05.2020

campagne de communication de la wallonie

Nous vous l’annoncions dans notre précédent mail, la campagne de communication de relance qui sera orchestrée par Wallonie Belgique Tourisme a été présentée officiellement ce 28 mai par la Ministre du Tourisme en Wallonie, Madame Valérie DE BUE.  Cette campagne a été présentée à la presse via un communiqué que vous trouverez en annexe.

 

Cette campagne de communication à destination du public, accessible via le site www.visitwallonia.be, sera lancée officiellement le 10 juin, en même temps que la diffusion d’un spot.

Celui-ci fera la part belle à l’évasion sous toutes ses formes,  diffusé sur plusieurs chaînes de télévision, il viendra en support des campagnes d’affichage, Web et autres réseaux sociaux.

Cette campagne sera évidemment déclinée en néerlandais dans un premier temps et en anglais par la suite.

 

Nous comptons sur vous pour utiliser au maximum le matériel mis à votre disposition via l’outil en ligne, accessible via la page https://relance.tourismewallonie.be.

 

Vous pouvez donc dès à présent utiliser la version définitive de la plateforme qui vous permettra de :

  • personnaliser vos  affiches ou post facebook avec votre logo, site web et photos ;
  • télécharger les supports (affiches, post facebook, ...) ;
  • télécharger les différents logos et éléments graphiques liés à la campagne.

 

Vous pouvez aussi y accéder via la médiathèque de Wallonie Belgique Tourisme. Une fois sur la page d’accueil, créez un compte. En faisant de la sorte, vous pourrez en plus avoir accès à plusieurs milliers de photos qui enrichiront votre communication! Une fois le compte créé, vous recevrez une confirmation par mail avec votre identifiant et votre mot de passe. Une fois connecté dans votre compte, il vous suffira de cliquer sur «Outils pour la campagne de relance » pour accéder à la page voulue.

 

 Voici nos recommandations pour l’utilisation des visuels de la campagne qui ont chacun une couleur spécifique :

  • en bleu, il s’agit du visuel générique de la campagne, il sera utilisé surtout par les organismes touristiques ;
  • en mauve, le visuel « Se vider la tête et… se nourrir l’esprit » que nous recommandons d’utiliser pour les attractions du pôle culturel ;
  • en orange, le visuel « Se déconnecter… pour se reconnecter » que nous recommandons d’utiliser pour les attractions liées aux produits du terroir (brasseries, chocolatiers, distilleries, musées de la bière,…) ;
  • en vert, le visuel « S’égarer pour mieux… se retrouver » que nous recommandons d’utiliser pour les attractions du pôle naturel ;
  • en rouge, le visuel « Découvrir…se découvrir » que nous recommandons d’utiliser pour les attractions du pôle récréatif.

 

Ceux d’entre vous qui sont concernés par plusieurs pôles vous devront faire le choix d’une seule couleur par souci de clarté de communication. Accaparez-vous cette campagne, utilisez-là dès le 10 juin sur tous vos supports pour une Wallonie touristique qui parle d’une seule voix et qui se montre solidaire !

 

19.05.2020

arrêté ministériel attractions culturelles & naturelles

Cette semaine est une étape importante pour notre secteur d’activités puisqu'une soixantaine d’attractions ouvriront leurs portes aux visiteurs après plusieurs semaines de fermeture.

Le Conseil National de Sécurité qui s’est tenu la semaine dernière a abouti à la publication d’un arrêté ministériel qui fixe les conditions d’ouvertures de certaines attractions culturelles et naturelles.

 

Vous trouverez ce dernier en annexe. Nous avons également joint un extrait de la FAQ disponible sur le site https://www.info-coronavirus.be/fr/faq/. Nous avons condensé les points spécifiques à notre secteur.

 

07.05.2020

courrier spécial covid-19 à tous les membres

Vous trouverez en annexe un courrier important que nous vous adressons dans le cadre de la crise du COVID-19.

Ce courrier que nous vous invitons à parcourir est accompagné de deux documents en annexe importants eux aussi : une note COVID-19 et le Guide Générique du SPF Emploi.

 

03.04.2020

mesures spéciales ape

Vous trouverez ci-joint un Arrêté de pouvoirs spéciaux sur les mesures concernant certains dispositifs « emploi-formation » que le Gouvernement wallon a adopté hier. Cela vous concerne si vous avez du personnel en APE sur votre Payroll.

 

Pour les APE, les mesures suivantes sont prises :

  • pour le paiement des subventions en mars, avril et mai 2020, le calcul s’effectue de la manière suivante : on prend le nombre de points octroyés pour le mois en question (par exemple, 10 points octroyés (sur base annuelle) en mars 2020) et on le multiplie par 92% (il s’agit du taux moyen pour l’ensemble du secteur non-marchand en 2019) : [(3.140,54€ (valeur du point 2020*10 (points octroyés dans l’exemple)/12) * 92%]
  • les employeurs doivent continuer à envoyer au FOREM leurs états de salaire mais le délai est prolongé :
  • 30 juin : pour les mois de mars et avril
  • 31 juillet : pour le mois de mai
  • à la fin des mesures prises par le Conseil national de sécurité en lien avec le Covid-19, il y aura une régularisation :
  • Soit l’employeur a reçu trop par rapport à l’occupation réelle des travailleurs (par exemple, tout ou partie de ses travailleurs APE sont en chômage temporaire) : il devra rembourser ;
  • Soit il n’a pas reçu assez : dans ce cas, c’est le FOREM qui lui remboursera la différence (en ne connait pas encore les modalités)
  • enfin, pour l’obligation d’augmenter le volume global de l’emploi, les mois de mars, avril et mai sont neutralisés (ils ne seront pas pris en considération). Si les conséquences économiques liées au Covid-19 amènent à une diminution de l’emploi, l’employeur pourra demander une dérogation (la formulation de l’arrêté n’est pas encore très claire à ce niveau).

 

 

30.03.2020

indemnités compensatoires en wallonie

Je vous prie de trouver en pièce jointe l’Arrêté du Gouvernement wallon relatif à l’octroi d’indemnités compensatoires dans le cadre des mesures contre le Coronavirus COVID-19 ainsi que la procédure à suivre. Il est à noter que cet arrêté s’applique aux entreprises et non aux asbl et organismes publics.

 

Les entreprises concernées sont clairement définies à l’article 1er, 3° de l’arrêté. Pour être éligible à cette aide, il faut soit que l’entreprise soit active dans un des secteurs repris dans les codes Nace-Bel cités dans l’arrêté soit, pour notre secteur, être une attraction touristique autorisée par le CGT.

 

Il est bien entendu que cette indemnité compensatoire ne peut être attribuée qu’une seule fois par entreprise.  En d’autres termes, si vous avez introduit une demande sur base d’un code Nace-Bel 56 (restaurant ou café) il est inutile d’introduire une seconde demande même si vous êtes autorisé par le CGT.

 

23.03.2020

indemnités compensatoires en wallonie

Voici les dernières informations importantes concernant la simplification administrative dans le cadre du chômage temporaire pour force majeure consécutives à la crise du coronavirus.

 

Vous trouverez via ce lien de l’ONEm le détail de cette simplification de procédure prévue pour les employeurs et les travailleurs :

https://www.onem.be/fr/nouveau/chomage-temporaire-la-suite-de-lepidemie-de-coronavirus-covid-19-simplification-de-la-procedure

 

Nous joignons également le FAQ mis à jour ce 20.03 provenant du site info-coronavirus.be.

 

20.03.2020

informations générales & fermeture des attractions touristiques (mise à jour)

La situation que notre pays rencontre est tout à fait exceptionnelle tant dans les mesures prises que dans les conséquences sociales et économiques qui en découleront. Voici dans ce mail des informations importantes concernant d’une part la fermeture de nos attractions touristiques et les mesures de chômage pour force majeure.

 

Le Conseil National de Sécurité a adopté des mesures le 12 mars 2020 afin de limiter autant que possible la propagation du coronavirus (informations mises à jour le 19.03). Une de ces mesures est la fermeture de l’ensemble des lieux culturels, incluant les musées, et des lieux de loisirs dont les parcs animaliers et dont les attractions touristiques durant 3 semaines, du 14/03/2020 jusqu’au 05/04/2020 inclus. Notre secteur d’activités est donc concerné par cette mesure de fermeture jusqu’au 05.04.2020.

 

Comme le précise une note de l’ONEM, les entreprises qui, à la suite de cette mesure, sont complètement fermées peuvent introduire une demande de chômage temporaire pour cause de force majeure.

 

Le chômage temporaire pour cause de force majeure est provisoirement accepté jusqu’au 05/04/2020 inclus. Des mesures seront prises pour pouvoir éventuellement prolonger automatiquement cette date de fin en fonction des décisions ultérieures du Conseil National de Sécurité. Seule une déclaration électronique de chômage temporaire doit être faite au bureau du chômage de l’ONEM, en précisant dans la rubrique remarques que le chômage est la conséquence de l’obligation totale ou partielle de fermeture ou d’annulation. Dans cette hypothèse, aucun dossier complémentaire ne doit être introduit auprès de l’ONEM pour prouver la force majeure, vu qu’il s’agit d’une mesure imposée par les autorités. Les employeurs qui auraient déjà introduit une demande de chômage temporaire pour causes économiques en raison du coronavirus et qui sont maintenant touchés par une mesure de fermeture ou d’annulation peuvent introduire une nouvelle demande de chômage temporaire pour cause de force majeure.

 

Le chômage temporaire pour cause de force majeure peut aussi être demandé pour les travailleurs de fournisseurs d’entreprises qui sont touchées par une fermeture obligatoire, pour autant que, à la suite de cette fermeture, ces travailleurs ne puissent plus du tout être occupés. Cela pourrait concerner certains de vos sous-traitants (sécurité, nettoyage,…).

Ce chômage temporaire peut aussi être provisoirement accepté jusqu’au 05/04/2020 inclus, à condition que l’impossibilité totale d’occupation soit démontrée par l’employeur.

 

En pratique, les démarches à suivre via l’ONEM

L’employeur qui invoque la force majeure, doit faire une déclaration électronique le plus rapidement possible auprès du bureau du chômage du siège d’exploitation (via le site portail de la sécurité sociale).

Il mentionne dans la rubrique remarques « Coronavirus – Lockdown »  et en indiquant le n° de commission paritaire applicable.

 

L’employeur qui n’a jamais utilisé l’application chômage temporaire (ou une autre application du portail de la sécurité sociale) doit au préalable s’inscrire comme utilisateur avant de pouvoir utiliser l’application.  Pour ce faire, il est préférable que l’employeur prenne d’abord contact avec le service Eranova au numéro 02/511 51 51 (disponible du lundi au vendredi, de 7 à 20 heures).

Si le nouvel utilisateur dispose d’un lecteur de carte eID et connaît le code pin de sa carte eID, ou s’il utilise l’application Itsme, l’accès peut alors être octroyé rapidement (10 minutes).

Si ce n’est pas le cas et si l’utilisateur veut travailler avec un user-id et un mot de passe, il doit tenir compte d’un délai de traitement de 10 jours.

 

L’employeur qui ne dispose pas encore d’un accès au site portail de la sécurité sociale, peut exceptionnellement envoyer la communication par courrier postal (éventuellement recommandé) ou de préférence par mail au bureau du chômage du lieu où le siège d’exploitation de l’entreprise est établi.

 

A titre exceptionnel, les travailleurs mis en chômage temporaire sont dispensés d’être en possession d’une carte C3.2A pour les mois de mars, avril et mai 2020.

 

Vous trouverez plus d’informations via ce lien :

https://www.onem.be/fr/nouveau/chomage-temporaire-la-suite-de-lepidemie-de-coronavirus-covid-19-en-chine-et-dans-dautres-pays-ou-la-maladie-sest-propagee

 

Nous joignons également le FAQ mis à jour ce 19.03 provenant du site info-coronavirus.be.

 

16.03.2020

informations générales & fermeture des attractions touristiques

La situation que notre pays rencontre est tout à fait exceptionnelle tant dans les mesures prises que dans les conséquences sociales et économiques qui en découleront.

 

Voici dans ce mail des informations importantes concernant d’une part la fermeture de nos attractions touristiques et les mesures de chômage pour force majeure. Le Conseil National de Sécurité a adopté des mesures le 12 mars 2020 afin de limiter autant que possible la propagation du coronavirus (informations mises à jour le 14.03).

 

Une de ces mesures est la fermeture de l’ensemble des lieux culturels, incluant les musées, et des lieux de loisirs dont les parcs animaliers et dont les attractions touristiques durant 3 semaines, du 14/03/2020 jusqu’au 03/04/2020 inclus. Notre secteur d’activités est donc concerné par cette mesure de fermeture jusqu’au 03.04.2020.

 

Comme le précise une note de l’ONEM, les entreprises qui, à la suite de cette mesure, sont complètement fermées peuvent introduire une demande de chômage temporaire pour cause de force majeure.

 

Le chômage temporaire pour cause de force majeure est provisoirement accepté jusqu’au 03/04/2020 inclus. Seule une déclaration électronique de chômage temporaire doit être faite au bureau du chômage de l’ONEM, en précisant dans la rubrique remarques que le chômage est la conséquence de l’obligation totale ou partielle de fermeture ou d’annulation. Dans cette hypothèse, aucun dossier complémentaire ne doit être introduit auprès de l’ONEM pour prouver la force majeure, vu qu’il s’agit d’une mesure imposée par les autorités.

Les employeurs qui auraient déjà introduit une demande de chômage temporaire pour causes économiques en raison du coronavirus et qui sont maintenant touchés par une mesure de fermeture ou d’annulation peuvent introduire une nouvelle demande de chômage temporaire pour cause de force majeure.

 

Le chômage temporaire pour cause de force majeure peut aussi être demandé pour les travailleurs de fournisseurs d’entreprises qui sont touchées par une fermeture obligatoire, pour autant que, à la suite de cette fermeture, ces travailleurs ne puissent plus du tout être occupés. Cela pourrait concerner certains de vos sous-traitants (sécurité, nettoyage,…).

Ce chômage temporaire peut aussi être provisoirement accepté jusqu’au 03/04/2020 inclus, à condition que l’impossibilité totale d’occupation soit démontrée par l’employeur.

 

En pratique, les démarches à suivre via l’ONEM

L’employeur qui invoque la force majeure, doit faire une déclaration électronique le plus rapidement possible auprès du bureau du chômage du siège d’exploitation. Il mentionne « CORONAVIRUS » comme motif de force majeure.

 

L’employeur qui n’a jamais utilisé l’application chômage temporaire (ou une autre application du portail de la sécurité sociale) doit au préalable s’inscrire comme utilisateur avant de pouvoir utiliser l’application.

Pour ce faire, il est préférable que l’employeur prenne d’abord contact avec le service Eranova au numéro 02/511 51 51 (disponible du lundi au vendredi, de 7 à 20 heures).

Si le nouvel utilisateur dispose d’un lecteur de carte eID et connaît le code pin de sa carte eID, ou s’il utilise l’application Itsme, l’accès peut alors être octroyé rapidement (10 minutes).

Si ce n’est pas le cas et si l’utilisateur veut travailler avec un user-id et un mot de passe, il doit tenir compte d’un délai de traitement de 10 jours.

 

L’employeur qui ne dispose pas encore d’un accès au site portail de la sécurité sociale, peut exceptionnellement envoyer la communication par courrier postal (éventuellement recommandé) ou de préférence par mail au bureau du chômage du lieu où le siège d’exploitation de l’entreprise est établi.

 

Vous trouverez plus d’informations via ce lien :

https://www.onem.be/fr/nouveau/chomage-temporaire-la-suite-de-lepidemie-de-coronavirus-covid-19-en-chine-et-dans-dautres-pays-ou-la-maladie-sest-propagee-update-15032020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2020 Attractions & Tourisme asbl. Tous droits réservés - Crédits